Interview avec Marie-Noelle Graobe : « Mon visage et mon teint sont mes véritables atouts »

Mon visage et mon teint sont mes véritables atouts

Elle est le visage du mannequinat Camerounais le plus en vue du moment, et défend actuellement le #237 à l’élection Miss SuperTalent du côté de Séoul. Elle accorde en exclusivité a kwata magazine une interview.

Finaliste du concept  »CAMEROON TOPMODEL » pourquoi avoir choisi de participer à ce programme alors que vous aviez une carrière de mannequin déjà établie ?

J’ai eu à prendre part à ce programme car j’avais besoin de plus de visibilité dans le domaine du mannequinat voilà pourquoi je m’y suis lancée.

Votre pire souvenir du programme… 

Mon pire souvenir a été cette horrible douleur d’être loin de mon fils et de ma famille, j’avais plus de contact avec eux c’était une vraie torture.

Et le meilleur….

Mon meilleur souvenir, c’est cette force que j’ai acquis et cette belle amitié qui s’est créé entre Yvo et moi.

Vous n’aviez pas été lauréate, si c’était à refaire le feriez-vous à nouveau ?

C’est un très beau concept qui met en avant le mannequin au Cameroun mais sincèrement je dirai Non car il faut bien avancer dans la vie

Aujourd’hui vous êtes la représentante du Cameroun au concours Miss super talent 2017 du côté de Séoul en Corée du sud… en quoi consiste ce concours et comment le préparez-vous ?

Miss SuperTalent est ce concept qui met en avant les atouts de la femme en plus de sa beauté, elle peut être une actrice de cinéma, un véritable top Model, une chanteuse… bref une femme diversifiée. Et je demande à tous les camerounais de me soutenir en votant pour moi via mon compte Facebook où ils trouveront le lien.

Vous considérez vous aujourd’hui comme un véritable visage du mannequinat camerounais ?

Sans aucun doute je dirai oui, je le suis que ce soit en habitudes ou professionnellement…

Vous semblez beaucoup miser sur votre look qui est à la fois ethnique et distinctif…

Mon look n’est pas mon véritable atout, mais je dirai plutôt mon teint, mon visage et mon éducation sociale.

Qu’est-ce qui vous a motivé à vous lancer dans le mannequinat ? Et à qui vous identifiez vous ?

Au départ c’était un pure hasard après avec du recul c’est devenu une passion démesurée, aujourd’hui je m’identifie à Alek wek (top Model soudanais) qui est quittée de rien et aujourd’hui fait des merveilles.

On constate ces derniers temps que vous collaborez un plus du côté de Lagos….

Oui Lagos est devenu ma seconde maison J’aime beaucoup ce côté artistique hors du commun qu’ils font sortir en moi…c’est ce que je n’ai pas pu acquérir au Cameroun.

S’il fallait changer quelque chose dans le milieu du mannequinat au Cameroun que serait-ce ?

Je souhaite juste que les mannequins se donne de l’importance qu’ils se mettent plus en valeur.

Vous considérez-vous comme une eau joyeuse ou plus comme un fruit défendu ?

Un fruit défendu, Car je ne peux être un acquis.

Comme tout mannequin vous deviez avoir un secret beauté….

Mon secret de beauté c’est l’huile de Sésame bio, elle a des vertus incroyables.

Avez-vous d’autres projets encours ?

Faire développer cette petite affaire d’huile de Sésame que je gère, non seulement c’est un acquis de mes grands-parents, grâce à cette affaire quelques femmes avec qui je travaille peuvent s’offrir un verre de riz.

Un dernier mot….

Rien n’est impossible, quand on y croit,

Toujours croire en ses rêves.

Merci à vous kwata magazine pour cette entrevue.

Interview avec Marie-Noelle Graobe : « Mon visage et mon teint sont mes véritables atouts » Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *