INTERVIEW ADANGO SALICIA ZULU

ADANGO, déjà pourquoi avoir choisi ce nom surtout quand on sait que l’on te connait sous un autre ?

Paola MIMBA c’est moi et Adango c’est mon nom de scène. Je me suis présentée au monde en tant qu’artiste et j’utilise plus souvent mon nom de scène qui est Adango. […] C’est un nom exclusivement africain ; enfin pour être un peu sérieuse, c’est juste pour différencier ma vie personnelle de ma vie professionnelle. […] On m’appelle Paola mais artistiquement parlant, je suis ADANGO SALICIA ZULU.

Sweet Sexy un nouvel opus que tu viens de mettre sur le marché, on n’a envie de te poser la question : ça parle de quoi sweet sexy ?

Euh, ça parle de sexe, ça parle de désir sexuel et de manifestations sexuelles.

Retour sur ta carrière artistique, il se raconte que tu as travaillé avec une grande sommité de la musique camerounaise en l’occurrence EKAMBI brillant. Comment c’est passée la rencontre ?

La rencontre ça fait quand même un peu longtemps, via Gaëlle WONDJIE, qui est une amie qui je peux dire, ne tari pas d’éloges sur son compte. C’est une fille qui m’a permis d’aborder plus professionnellement le côté musical. Parce que voilà, elle était déjà artistiquement bien posée professionnellement depuis pas mal d’années et puis parce qu’elle avait beaucoup de scènes, elle qui travaillait aux cotés de Papa EKAMBI, lui a proposé ma petite personne. C’est comme ça que l’artiste que je suis a commencé son réel bonhomme de chemin, en tant que choriste de cette icône de la musique camerounaise.

Et quels sont les rapports que tu entretiens aujourd’hui avec tout le collectif hip-hop développé ? Parce qu’on sait que tu as fais pas mal de scènes avec le HHD qui comprend entre autres, le rappeur Sadrack, Teety Tezano, Gaëlle Eog…

C’est la famille nor ? (Rires); c’est la galère de tous les jours. Tous les jours on est dans les répétitions, les voyages, les projets. Et euh faut pas oublier que le groupe hiphop Développé c’est dabord des artistes qui se sont réunis ; des artistes à part entière qui ont une carrière personnelle ; des artistes qui ont leurs activités, leur journal mais qui de temps en temps trouvent font un truc ensemble.

Retrouvez la suite de l’interview d’ADANGO SALICIA ZULU sur la video ci-dessous ou sur notre chaine YouTube : Kwata Magazine.

Credit photo : auletch.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *