KWATA EVENT : L’ÔKO FESTIV’ART

Le ÔKO est un festival qui vise à promouvoir les talents d’Afrique dans les industries créatives (Sculpture, design, peinture, photographie, artisanat, poésie, musique…) à offrir aux artistes une plateforme d’exposition internationale vulgariser l’Art et éveiller le goût artistique en Afrique. Une immersion culturelle qui met en lumière les talents dont regorge l’Afrique.

Il s’est déroulé du 21 septembre 2015 au 27 septembre 2015 à la Galerie MAM à Bonanjo, Douala (Cameroun) sous le thème : « L’Art et le Digital ».

Une expérience très enrichissante pour tous les amoureux de la culture qui y ont fait un tour. Bien sûr le programme était super important car meublé avec des expositions, des ateliers tels ceux portant sur la photographie avec Alain NGANN et William NSAI, sur comment Dompter le foulard avec Domy Hod, sur le Deejaying avec Dj Cyrius Black, une table ronde dont sur « l’industrie musicale au Cameroun » avec Brice Albin, Michael EPAKA et Sadrak PONDI, des Mini concerts Life et semi Life, et bien d’autres activités.

Le ÔKO FESTIV’ART tout au long de son déroulement a su avec l’intervention des artistes invités durant les ateliers, démystifier  l’étroite relation qui existe entre l’art et le digital aujourd’hui en Afrique et au Cameroun. Au début stratégie utilisée par les acteurs de culture urbaine (hip hop) africaine et camerounaise en particulier, le digital s’avère être aujourd’hui une stratégie que même les acteurs des autres courants musicaux utilisent pour promouvoir leurs produits.

On ne saurait être artiste aujourd’hui sans être actif sur la toile (réseaux sociaux), car avec  la conjoncture des Smartphones sur le territoire, domptée, par les jeunes et la venue de la 3G il est plus aisé d’acheter ou de consommer de la musique et d’apprécier l’art via son Smartphone.

Les KwataPeeps, L’ÔKO FESTIV’ART  a été un agréable rendez vous qui nous a démontrer comment l’Art africain et camerounais en particulier rentre en plein dans le village planétaire  à travers le digital et en attendant la prochaine édition, voilà quelques images pour vous.

oko festi

*** Paola YOKO ***

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *